dimanche, 20 June 2021
- - - - - -

ENSEIGNEMENT BIBLIQUE

CENTRE MESSIANIQUE BETH YESHOUA

frarnlendeiwitplptruesyi

Table des matières de l'article (AutoAnchor Menu)

A+ R A-

Concordance hébraïque

La "concordance hébraïque" est une catégorie dans laquelle on retrouve une liste de mots clefs, de thèmes, d'expressions bibliques hébraïques avec toutes leurs explications détaillées.

La volonté de départ est de donner ici les passages bibliques hébraïques qui vont éclairer le lecteur sur la présence et l'action du Fils de Dieu à l'intérieur même des textes hébraïques du Tanakh (Torah Pentateuque, Neviim les prophètes, Ketouvim les écrits). L'évangile de Luc 24:27 et Luc 24:44 nous invite très clairement et sans l'ombre d'une ambiguïté d'aller rechercher Yeshoua dans la Loi de Moïse, les prophètes les Psaumes, et tous les autres écrits (Ketouvim). Plus qu'une simple invitation, il s'agit même d'une "mitsva" c'est-à-dire un commandement pour obéir à Dieu.  Cette liste est constamment revue par de nouveaux éléments. Inscrivez-vous pour recevoir les notifications.

Le pain descendu du ciel : méprisable ?

Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0

Parler contre le pain vivant‭, ‬c’est parler contre Yeshoua‭. ‬Ce n’est pas contre le Saint-Esprit‭. ‬Ici le peuple sera pardonné de son mépris car Dieu leur a donné son Fils pour ça‭. ‬Nombres 21:1-35 nous montre cette nuance.

«1‭ ‬Le roi d’Arad‭, ‬Cananéen‭, ‬qui habitait le midi‭, ‬apprit qu’Israël venait par le chemin d’Atharim‭. ‬Il combattit Israël‭, ‬et emmena des prisonniers‭. ‬2‭ ‬Alors Israël fit un vœu à l’Eternel‭, ‬et dit‭ : ‬Si tu livres ce peuple entre mes mains‭, ‬je dévouerai ses villes par interdit‭. ‬3‭ ‬L’Eternel entendit la voix d’Israël‭, ‬et livra les Cananéens‭. ‬On les dévoua par interdit‭, ‬eux et leurs villes‭; ‬et l’on nomma ce lieu Horma‭.‬

4‭ ‬Ils partirent de la montagne de Hor par le chemin de la mer Rouge‭, ‬pour contourner le pays d’Edom‭. ‬Le peuple s’impatienta en route‭, ‬

Lire la suite : Le pain descendu du ciel : méprisable ?

La Foi dans l'ancienne alliance

Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0

La Foi - Nombres 20:12

 

La "Foi" était-elle réservée aux croyants messianiques et chrétiens nés de nouveau ? C'est dans Nombres 20, lorsque Dieu dit à Moïse de "parler" au Rocher que se révèle un changement fondamental dans le chemin du peuple hébreu comme du croyant depuis qu’il a quitté l’Egypte du péché‭. ‬Cela nous concerne donc toutes et tous au plus haut point‭ : ‬la FOI‭.

L'Egypte représente la vie avant la conversion. Le peuple était appelé "am Israël", peuple "obscur". Depuis le Mont Sinaï où ce peuple "qahal" (qehila) a reçu la Torah, Dieu va l'amener progressivement à se rapprocher de Lui davantage.

On change donc ici de registre : avant le peuple avançait grâce aux "oignons d'Egypte", symbole des besoins primaires. Par après, c'est par des miracles, des prodiges, des choses fortes qu'il a réussi à se détacher de l'oppression... et des plaisirs l'Egypte; maintenant on va passer à une relation de confiance avec Dieu.‬ Lorsque Dieu dit quelque chose, le peuple a intérêt à en tenir compte. Mais Dieu va mettre dans son peuple la capacité de croire. 

 

Lire la suite : La Foi dans l'ancienne alliance

Mizmor (Psaume, louange) מִזְמ֥וֹר

Groupe d'utilisateurs: Public
Liens url: http://www.bethyeshoua.org/jdownloads/Cours/Tehilim/Kita%20AB31%20TEHILIM%203.pdf#page=8
Personne à contacter: 0

Plusieurs Psaumes commencent avec cette expression מִזְמ֥וֹר לְדָוִ֑ד "mizmor le david"  « ledavid mizmor le Adonai haarets oumeloah tevet veyoshevei bahh » du Psaume 24.1 " Psaume de David. A l'Eternel la terre et ce qu'elle renferme, Le monde et ceux qui l'habitent !"

Le "ledavid" signifie "à David", "de David", "pour David" : « psaume qui appartient à David".
La terre qui appartient à l’Eternel, etc...
Autrement dit tout appartient à Dieu sauf qu’ici Dieu montre que la louange, elle appartient à David, c’est-à-dire à celui qui le loue! Mais ce quoi nous intéresse ici c'est le mot "mizmor", le psaume. Ce mot mizmor (strong) 4210 est une contraction de mi+zamar et «mi» "en provenant de" et la racine primaire zamar זָמַר 2167  : taille, élagage (3  occurrences).

Cette racine primaire 2167 zamar זָמַר a l’idée de "frapper avec les doigts", chanter, célébrer, louanges, instruments, faire retentir, chanter en parlant en paroles coupées, comptées et mesurées, chanter des louanges, faire de la musique, jouer d’un instrument de musique, jouer. psaume, cantique, mélodie, chant, cantique. L'idée de tailler et de couper se trouve donc bien dans ce mot "chanter", "psalmodier".

Lire la suite : Mizmor (Psaume, louange) מִזְמ֥וֹר

La vache rousse dans la Torah

Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0

«Zot‭ ‬houqat hatorah»‭ ‬nous parle de cette loi qui oblige le peuple à amener vers Moïse et Aaron‭ ‬une vache rousse‭ ‬sans tache ni défaut corporel et qui n’ait pas encore porté de joug‭. ‬Dieu prescrit à Moïse et à Aaron le "décret de la Torah" ('Houkat HaTorah), de fabriquer une eau purificatrice à partir des cendres d'une vache rousse, qui seule a la propriété de purifier du contact d'un cadavre d'une personne.
Myriam meurt, et le peuple manque rapidement d'eau. Moïse en fait jaillir en frappant un rocher, alors que Dieu lui avait dit de lui parler. Pour cela, lui et Aaron n'entreront pas dans la terre promise.
Le peuple se met en route vers la terre d'Israël, mais les Édomites leur en refusent l'entrée, et ils effectuent un détour par l'est sans enter en guerre contre les descendants de Esaü/Essav, frère de Jacob/Yaacov.
Aaron meurt et le peuple se révolte à nouveau. Dieu envoie contre eux des serpents, et les guérit de leur morsure grâce au Nehoushtan, un serpent d'airain.
Les enfants d'Israël demandent à traverser pacifiquement le pays des Amoréens, mais ceux-ci le leur refusent, et leur déclarent la guerre, avant d'être vaincus1. Voilà donc le contexte pendant que nous arrivons à un tournant du Livre de Bemidbar‭. ‬La parasha de‭ ‬houqat du livre des Nombres prend place approximativement à Lamentations 40ème‭ ‬année de la traversée du désert‭, ‬c’est-à-dire à la veille de la rentrée dans la terre promise‭.

 

Lire la suite : La vache rousse dans la Torah

Yadah יָדָה - la louange de Yah, de Yeshoua

Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0

La «louange» a comme racine hébraïque le «bras de l’Éternel», la «Main» YAD qui a donné la plus petite et la plus insignifiante lettre de l'alphabet en hébreu : le YOD. Cette "main" représente Yeshoua HaMashiah. Le Psaume 67:6 nous parle de peuples qui louent Dieu. Amam (obscurcir) : le terme générique utilisé pour parler des peuples en général d’avant leur conversion est «am israel» et c’est valable pour le peuple hébreu qui n’est pas encore passé par la Mer Rouge ni par le Mont Sinaï. La louange est mise dans le cœur des peuples par l’éternel car Il ne veut qu’aucun ne se perde mais parvienne à la connaissance de Yeshoua HaMashiah. Preuve en est la racine «koullam» (tous les peuples KOL+AM) et ce «am» vient de 1993 hamah הָמָה une racine primaire  tumulte, s’agiter, gémir, mugir, hurler, bruyant, tumultueuse, s’émouvoir, frémir, gronder, battre

ו יוֹדוּךָ עַמִּים אֱלֹהִים: יוֹדוּךָ, עַמִּים כֻּלָּם

yodoukha ammiym elohiym yodoukha, ammiym koullam 

"Psaume 67:6 Les peuples te louent, ô Dieu ! Tous les peuples te louent.

Lire la suite : Yadah יָדָה - la louange de Yah, de Yeshoua

Qui est en ligne ?

Nous avons 922 invités et aucun membre en ligne