Top Panel
mardi, 22 September 2020
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à
A+ R A-

Suivez-nous sur Youtube

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Messianiques Francophones Unis

Custom Facebook Display

Personne à contacter: 0

Joseph en Egypte – Israël dans les nations 15ième partie

La Diaspora de Joseph en Egypte

Lundi 28 décembre 2009

Ruben prophétise

Nous apprenons lors de la lecture de notre Bible que Dieu veut nous révéler des trésors cachés à nous ses enfants. Dans la lecture de la Bible, on découvre, si on veut bien se donner la peine de l'analyser, des paroles qui apparaissent dans le texte “entre les lignes”. Dieu est Maître de nos lèvres, Maître du langage, Maître de la langue hébraïque. Si nous sommes son peuple, juif de chair ou juif de coeur, c'est Lui qui fait dire à ses prophètes ce qu'il veut pour faire passer un message. Cela est d'autant plus vrai lorsqu'il s'agit de Sa Parole prophétique. 

Genèse 37 : 22 "Ruben leur dit: Ne répandez point de sang; jetez-le dans cette citerne qui est au désert, et ne mettez pas la main sur lui. Il avait dessein de le délivrer de leurs mains pour le faire retourner vers son père." 

Selon Genèse 29 :32, Léa donna le nom de Ruben "Voici un fils"; car elle dit: « L’Eternel a vu mon humiliation, et maintenant mon mari m’aimera. »

Voyons d’abord la traduction de certains mots de ces passages.

Ruben se dit “Reouben” et signifie : « voici un fils !» : l’histoire nous dit qu’il est le fils aîné de Jacob par Léa. Il a donné la tribu de Ruben et aussi le territoire habité par la tribu de Ruben. Ce nom vient de la racine primaire Raah qui donne les verbes suivants : "voir, regarder, contempler, prendre connaissance, observer, être témoin, fixer les yeux, avoir une vision, soigner, apprendre sur le sujet, veiller, observer, réfléchir, rechercher." La lettre finale “” est symbolique de “vie”.

Un autre mot similaire "Réah" signifie d'ailleurs « poumon ».

Le mot "Raah" ne doit pas être confondu avec le mot "Raa" qui s'écrit avec la lettre “ayin” finale. "Raa" signifie “méchanceté”. Une seule lettre fait toute la différence entre le bien et le mal. La lettre “” finale (la vie) est absente. Selon la façon dont Ruben se comporte, il semble porter dans son nom une ambivalance : il est donc un homme comme l'apôtre Pierre, qui est rempli de l’Esprit ("Tu es le Messie, le Fils du D.ieu Vivant") ayant en lui-même un esprit de Miséricorde ou un homme charnel ("A Dieu ne plaise, cela ne t'arrivera pas !").

“Ruben” est ce nom prophétique « Voici un Fils » qui annonce la venue du Fils de Dieu. Ruben était violent et charnel. Il était le premier fils de Jacob. Il a déshonoré son nom par l’inceste avec Bilha, la concubine de son père. Son nom parle de réflexion, de pensée, de regard et même de soins.

On semble voir dans le personnage de Ruben, cet apôtre Pierre (Matthieu 16:22) voulant délivrer Yeshoua même avec son épée. Ruben avait planifié de délivrer Joseph mais le plan de Dieu devait s’accomplir : Joseph était envoyé par Dieu en Egypte pour préparer la délivrance d'Israël de la famine. 

Pour qui croyons en Yeshoua, nous voyons dans l’expression “Voici un Fils”, le Fils de Dieu entrer en action dans la vie de Joseph, dans la vie de Ruben et dans celle de ses frères.

Dans la suite du texte, "Reouben entendit cela, et il le délivra" le verbe “entendre” dont la racine est “shama” signifie aussi “comprendre avec l’oreille” c’est-à-dire avec le discernement de Dieu Dans l’expression “il le délivra” (natsal), l’hébreu donne : 

- dans sa forme grammaticale Hiphil  "délivra du péché et de la culpabilité"

- dans sa forme grammaticale Hithpael “en ôtant ce qu’il avait sur lui".

De nouveau, on retrouve ici prophétiquement le Messie qui a été délesté de tout ce qui était sien (tunique, habits, identité, etc.) et qui nous a délivrés de la condamnation

Romains 8:1 “Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Yeshoua HaMashiah, et aussi de la loi du péché et de la mort. 

Romains 8:2 “En effet, la loi de l’Esprit de la vie en Yeshoua HaMashiah nous a libérés de la loi du péché et de la mort”.

Cela nous est confirmé dans l’expression suivante de leurs mains : en hébreu la “main” (Yad) veut dire aussi “le côté d’une terre”, une “partie”, une “portion”, une “part”, une “fraction”, un “partage”. Non seulement Dieu a retiré Joseph de la mort (les "mains" des frères, la citerne, etc.) mais il a retiré aussi (momentanément) au Messie toute part avec les enfants d’Israël. Pendant 2000 ans en effet, Yeshoua a perdu sa place au milieu des siens qui ne l’ont pas reconnu. (Esaïe 53, Jean  1:1-3)

Dans la suite, lorsque “Ruben leur dit : Ne répandez point de sang” le mot “DAM” pour sang veut aussi dire « le sang de la vigne » et nous savons que Dieu ne veut pas verser le sang des enfants d’Israël et ne veut pas faire mourir l'âme juive (La vigne) puisqu’il a pourvu par un sacrifice qui a été payé. On retrouve ce “paiement” dans la suite lorsque Ruben avait le “dessein de le délivrer de leurs mains pour le faire retourner vers son père : il est clair pour nous qui croyons dans la résurrection, que Yeshoua, avant de partir, est retourné au Père pour montrer le sang comme paiement pour le pardon des péchés. Derrière ces paroles de Ruben, se cache toute la révélation du plan du salut.

« Voici un Fils qui a compris qu’il était venu pour nous délivrer de nos péchés et de la culpabilité en ôtant (en se débarrassant) de sa vie et son partage avec son peuple. S’il a accepté de se séparer de ses frères c’est afin que l'âme juive (le sang de la vigne) soit préservé. "Voici le Fils" qui va retourner vers son père avec la preuve de paiement du sacrifice»

Nous avons un Dieu extraordinaire qui tient pour nous en réserve des trésors inestimables et prodigieux qu'Il révèle aujourd'hui, le temps où la connaissance de Dieu augmente. Ruben et l'apôtre Pierre pouvaient être des personnages très charnels soit aussi des prophètes donnant une révélation tout-à-fait exceptionnelle.

Ruben serait parfois des "ra'ah" (un poumon plein de vie) ou à d'autres moments des "raa" (un méchant).

AMEN ! 

Beth Yeshoua

Jacques Sobieski

Qui est en ligne ?

Nous avons 360 invités et aucun membre en ligne