Top Panel
mercredi, 12 December 2018
- - - - - -

Beth Yeshoua

Assemblée Messianique

A+ R A-

Messianiques Francophones Unis

Ecole des Papillons (09/2019)

One for Israël - Pourquoi les Rabbins ne croient pas en Yeshoua

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Joseph en Egypte – Israël dans les nations 8ième partie

La Diaspora de Joseph en Egypte

Lundi 20 juillet

Le père envoie son fils bien aimé comme un berger vers ses autres fils

« 13  Israël dit à Joseph: Tes frères ne font-ils pas paître le troupeau à Sichem? Viens, je veux t’envoyer vers eux. Et il répondit : Me voici!  14 Israël lui dit: Va, je te prie, et vois si tes frères sont en bonne santé et si le troupeau est en bon état; et tu m’en rapporteras des nouvelles. Il l’envoya ainsi de la vallée d’Hébron; et Joseph alla à Sichem. 15  Un homme le rencontra, comme il errait dans les champs. Il le questionna, en disant: Que cherches-tu? 16  Joseph répondit: Je cherche mes frères; dis-moi, je te prie, où ils font paître leur troupeau. 17  Et l’homme dit: Ils sont partis d’ici; car je les ai entendus dire: Allons à Dothan. Joseph alla après ses frères, et il les trouva à Dothan. (Genesis 37 :13-17)

Joseph était berger, et il fut envoyé par son père pour voir comment allaient ses frères et le troupeau de brebis et se renseigner sur leur santé.  Yeshoua est le bon Berger envoyé par le Père pour les brebis perdues et fatiguées.
Le travail des frères est expliqué par le mot :

Ra‘ah  une racine primaire « faire paître, nourrir, conduire, diriger, berger, bergère, être lié, dépouiller, pâture, pâturage, se plaire, rassemblé, se repaître, briser, pasteur, chef, gouverner, enseigner, diriger le peuple comme un troupeau de vaches, moutons, brebis,  de l’idolâtre, Israël comme troupeau, s’associer avec, être un ami de (sens probable).

 

Prophétiquement Dieu montre comment et pourquoi il doit envoyer son Fils pour vérifier comment ses autres 10 fils représentant les 10 tribus, traitent les enfants d’Israël, comment ils les gouvernent, comment ils les brisent, comment ils se repaissent des brebis à leur avantage. Les 10 frères représentent des bergers : des sacrificateurs, des lévites, des cohanim qui avaient reçu de Dieu la direction du gouvernement et de l’enseignement du peuple dans les voies de Dieu.

Jacob ne faisait pas confiance à ses autres fils comme on a pu le voir dans l’histoire du massacre de Sichem. « 18  Si Dieu n’a pas confiance en ses serviteurs, s’il trouve de la folie chez ses anges, 19 combien plus chez ceux qui habitent des maisons d’argile, qui tirent leur origine de la poussière, et qui peuvent être écrasés comme un vermisseau! (Job 4 : 18-19)
Dieu a envoyé son Fils car Il craignait non seulement de voir ses fils (ses enfants) se perdre en allant dans une ville idolâtre comme Sichem mais aussi que ceux-ci risquaient de perdre le troupeau dont ils avaient reçu la garde.

La tradition juive dit que les frères, plutôt que d’aller faire paître leurs troupeaux à Sichem, y auraient été s’y repaître loin de Jacob et de la Loi, ils se seraient retrouvés à Sichem pour y mener une vie de totale liberté et de débauche d’où l’inquiétude de Jacob. Cette ville joue un rôle important dans les récits bibliques et, comme le relève les commentateurs, c’est un lieu prédestiné au malheur. Dans le passé, Dina, la fille unique de Jacob, y fut violée, et Siméon et Lévi, ses frères, s’y livrèrent à une sanglante expédition de représailles (Genesis 34).

Jacob aimait ses fils et plus particulièrement Joseph son fils qu'il a eu de Rachel sa Bien Aimée et savait qu’il ferait ce qu’il lui demanderait « Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection. » (Matthieu 3:17), c’est pourquoi c’est à lui qu’incombe le rôle d’aller voir ce qui se passe avec ses autres fils. Joseph lui aussi connaissait ses frères et leurs mauvais penchants et pourtant il s’est levé sans crainte « Hineni » « Me voici » passage prophétisé par le Dieu trois fois Saint : Père, Fils et Esprit « J’entendis la voix du Seigneur, disant: Qui enverrai-je, et qui marchera pour nous? Je répondis: Me voici, envoie-moi. » (Isaiah 6:8)

Yeshoua HaMashiah, lui aussi fut envoyé par le Père vers les mauvais vignerons, la vigne étant un des arbres représentant Israël.
« Enfin, il envoya vers eux son fils, en disant: Ils auront du respect pour mon fils. 38  Mais, quand les vignerons virent le fils, ils dirent entre eux: Voici l’héritier; venez, tuons-le, et emparons-nous de son héritage. 39  Et ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent. » (Matthieu 21 :37-39).

L’expression de la nouvelle alliance « Voici l’héritier » indique que les enfants d'Israël représentés par les frères de Joseph tout comme les pharisiens d’ailleurs, étaient bien conscients du rôle de Yeshoua de ce qu’ils faisaient de mal et de la jalousie qui les rongeait. Cela leur a été confirmé à la croix devant l’écriteau placé par Pilate et révélant le tétragramme divin devant leurs yeux ébahis et en colère.

Et curieusement, même devant cette conscience du mal qu’ils avaient, Dieu va dire plus tard par la bouche de Joseph « Ce n’est donc pas vous qui m’avez envoyé ici, mais c’est Dieu »

Le terme utilisé dans Genesis 37 :11  « Ses frères eurent de l’envie contre lui, mais son père garda le souvenir de ces choses » pour « envie » qana est une racine primaire : porter envie, avoir de l’envie, envier, soupçons, être jaloux, jalousie, zèle, déployer son zèle, être zélé, être jaloux de, avoir de la jalousie être envieux, envier, provoquer à la jalousie. La jalousie provient de l’état de conscience d’une réalité. Les frères ainsi que Jacob ont réalisé qui est réellement Joseph mais mis à part Jacob qui garde dans son cœur (comme Myriam la mère de Yeshoua), les frères n’acceptent pas comment se déroulent les choses. C’étaient eux les premiers et ils voient leurs prérogatives mises de côté au profit d’un « rêveur » qui a des « visions ».

C’est précisément ce qui s’est passé : Yeshoua a été crucifié en dehors de la ville sur le Mont Golgotha. Joseph, le berger, fut envoyé par son père pour chercher ses frères et se renseigner sur leur santé puis mis dans un puits loin de la ville de Hébron. 

Yeshoua est le bon Berger qui a été envoyé par son Père pour aller rechercher les brebis perdues de la Maison d’Israël et qui étaient égarées par les chefs religieux vers Sichem ville de fausse liberté. « Mon peuple était un troupeau de brebis perdues; leurs bergers les égaraient, les faisaient errer par les montagnes; elles allaient des montagnes sur les collines, oubliant leur bercail ». (Jeremiah 50:6)

« Il répondit : Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. » (Matthieu 15:24)

A suivre...

Beth Yeshoua

J.S.

Qui est en ligne ?

Nous avons 161 invités et aucun membre en ligne