Je me réjouis de ta parole, Comme celui qui trouve un grand butin.
Yeshoua dans

Luc 24: 25 "Alors Jésus leur dit : O hommes sans intelligence, et dont le coeur est lent à croire tout ce qu'ont dit les prophètes ! 26 Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu'il entrât dans sa gloire ? 27 Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait... 44 Puis il leur dit : C'est là ce que je vous disais lorsque j'étais encore avec vous, qu'il fallait que s'accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes."

Yeshoua dans
Hanouka à partir du 7 décembre 2023 et ce, pendant 8 jours. Hanouka : une fête éminemment prophétique

Hanouka à partir du 7 décembre 2023 et ce, pendant 8 jours. Hanouka : une fête éminemment prophétique
Vous avez des doutes sur l'existence de YESHOUA? Priez Hachem. Il vous répondra !!

Vous avez des doutes sur l'existence de YESHOUA? Priez Hachem. Il vous répondra !!

Cours d'hébreu pour les nuls

Abonnez-vous à notre périodique "Le Messager de l'Alliance"

Compte de l'Omer jusqu'à SHAVOUOT

Shavouot (la fête des Semaines) est célébrée 49 jours après le lendemain du shabbat de Pessa'h après les prémices (Pessa'h 3). La Torah nous conseille de compter chaque jour depuis la fête de PESSA'H jusqu'au début de Shavouot (la Pentecôte). Le chiffre du haut indique le nombre de jours restants, puis on a les heures, les minutes et les secondes

  • Jours
  • Heures
  • Min
  • Sec

Parasha Teroumah

Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0

Shalom à tous,

La parasha que nous allons découvrir est la première d’une série. Ce que l’Éternel va faire c’est nous enseigner sur le péché, ses convoitises et ses conséquences inéluctables dont la principale : la séparation d’avec Dieu. Cette parasha va donc nous renvoyer aux origines de la création. Si Dieu demande des offrandes, ce n’est pas pour le plaisir de se faire apporter des choses comme l’exigeraient les divinités païennes. Teroumah « offrande » ce n’est pas juste une lubie d’un dieu qui a « besoin », pour se sentir bien, d’être porté aux nues comme le veulent les hommes remplis de convoitises et d’orgueil qui s’imaginent que Dieu est comme eux. Dieu n’a pas « besoin » de nous. Il n’est pas en manque de quoi que ce soit. Dieu est « complet », parfait, Il n’a besoin de rien. Son Fils Yeshoua a d’ailleurs dit lorsqu’il était agonisant, « NISHLAM », c'est-à-dire « ça y est », « elle est faite », « c’est fait », c’est accompli ». Qu’est-ce qui est accompli ? Qu’est-ce qui est « NISHLAM » ?
C’est notre salut qui est accompli parfaitement, notre salut éternel est SHALAM, accompli.

La construction du tabernacle avec toutes ses lois et ses ordonnances sera donc une simple « décalque » physique, terrestre, d’une réalité spirituelle plus profonde : l’action de l’Éternel pour rapprocher l’homme pécheur de sa Sainteté. Et comme un homme pécheur ne peut s’approcher de la sainteté de Dieu sans mourir foudroyé, ça comportera comme on s’en rend bien compte des sacrifices sanglants. Et ce n’est d’ailleurs pas du tout un hasard si le sang sera versé pour le peuple juif qui doit être circoncis, dans l’attente d’une circoncision globale et nationale, d’un salut éternel. L’apôtre Paul et le prophète Zacharie diront en cœur quand le temps sera venu que « tout Israël sera sauvé » lorsqu’ils « reconnaîtront Celui qu’ils ont percé » (Romains 11 :25 – 12 :2, Zacharie 12 :10).
C’est nous qui avons besoin de Lui, non seulement pour notre salut éternel mais aussi pour la réponse à tous nos besoins vitaux.

Dans notre 19ème Parasha Teroumah, «offrande» nous allons trouver la description du tabernacle, du moins la livraison des matériaux de construction. Pour lancer ces travaux de construction de ce mishkan, il faut des matériaux. Ceux-ci proviendront des offrandes du peuple. Le verbe veiqhou de la racine laqah a plusieurs sens : «qu’ils m’apportent», dans le sens de prendre (en main), prendre et emmener, se saisir de, se procurer, obtenir, prendre possession de, choisir, prendre en mariage, recevoir, accepter, apporter, emmener, conduire, capturer, saisir.
Depuis le péché originel et l’épée flamboyante du jardin d’Eden qui empêche l’homme de s’approcher de Dieu, Dieu va proposer une solution : LA solution de rachat du péché global de l’humanité. Il s’occupera de tout, mais son peuple devra faire sa part. Ce ne sera évidemment qu’un moyen provisoire avant que ne vienne LA solution définitive.

Sur le Sinaï, Dieu va ordonner à Moïse de demander une offrande aux enfants d’Israël, afin de Lui construire un sanctuaire et Il résidera parmi eux. Il lui prescrit ensuite selon une description minutieuse les détails de ce sanctuaire : l’Arche de l’alliance, avec son couvercle, la table, le chandelier, la Tente et ses piliers, le rideau, l’autel extérieur de bronze où seront accomplis les sacrifices sanglants, et l’enceinte extérieure. C’est une Parole prophétique extraordinaire : chaque chapitre, chaque verset, chaque ligne, chaque mot, chaque lettre et même chaque signe diacritique (les signes voyelles) venus des siècles plus tard, toutes ces choses ont une portée spirituelle exceptionnelle. Tout a été prévu dans la Torah, même le nombre de coups de la flagellation. Rien n’est laissé au hasard.

Shabbat Shalom

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.