Top Panel
mardi, 14 July 2020
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à
A+ R A-

Calendrier juif 5780

Custom Facebook Display

Calendrier

Flat View
Par année
Vue par mois
Par mois
Weekly View
Par semaine
Daily View
Aujourd'hui
Search
Rechercher
Titre de l'événement : Shavouot I
Vendredi 29 Mai 2020
Clics : 34
par jacques
Description de l'événement :

Chavouot (hébreu : שבועותShavouot « semaines » ;  Pentêkostề hêméra grec : πεντηκόστη ἡμέρα, « cinquantième jour »), appelée parfois en français « Pentecôte », est l’une des trois fêtes de pèlerinage du judaïsme, prescrites par la Bible, au cours de laquelle on célèbre le début de la saison de la moisson du blé et, dans la tradition rabbinique, le don de la Torah sur le mont Sinaï.

Elle a lieu au terme du décompte de l’omer, le 6e jour du mois juif de sivan (qui correspond, selon les années, aux mois de mai ou juin dans le calendrier grégorien). Elle dure deux jours en diaspora mais un seul en terre d’Israël(et dans le judaïsme réformé).

Chavouot dans les sources juives[modifier | modifier le code]

Dans les livres de la période biblique[modifier | modifier le code]

Chavouot est mentionnée pour la première fois comme la « fête de la moisson » faisant suite à la fête des azymeset précédant la fête de la récolte dans le cycle agricole annuel1. Il est prescrit aux hommes de présenter en ce jour les prémices de la terre devant la maison de Dieu2. Elle est, pour cette raison, également connue comme « jour des prémices »3

De ces trois fêtes, la « fête des semaines4 » est la seule à ne pas être définie par une date précise du calendrier5mais par sa relation à la fête des azymes : au « lendemain du chabbat », un omer doit être prélevé sur les prémices de la nouvelle récolte d’orge et être offerte au prêtre ; à dater du jour de cette offrande, sept semaines entières doivent être comptées, au terme desquelles une « oblation nouvelle », consistant en deux miches provenant de la nouvelle récolte de blé et cuites à pâte levée, est offerte sur l’autel pour y être balancée. Cette offrande nouvelle s’accompagne d’offrandes animales, oblations et libations supplémentaires, et le jour où elle est effectuée est saint ; les « œuvres serviles » y sont proscrites6.

Le jour doit en outre donner lieu, après que les enfants d’Israël ont pris possession du pays, à une réjouissance collective, au cours de laquelle les « prémices de ton labeur que tu as cultivé dans ton champ » sont remis au prêtre. Cette offrande n’incombe pas à la communauté, c’est « un tribut d’une offrande de ta main en toute liberté » grâce à laquelle « tu te réjouiras devant H' ton Dieu, toi, ton fils, ta fille, … le Lévite qui réside dans tes portes, l’étranger, l’orphelin et la veuve »7.

La fête est assez peu évoquée dans la littérature prophétique8. Le chroniqueur assure cependant que Salomon réalisait des offrandes « en se conformant au rite de chaque jour, il les offrait, selon les prescriptions de Moïse, les jours du chabbat et des néoménies et aux fêtes qui se suivent trois fois par an, à la fête des Azymes, à la fête des Semaines et à la fête des Tabernacles »9.

Elle apparaît également dans la littérature deutérocanonique, comme un jour de joie devenu jour de peine pour Tobie10 et les Maccabées interrompent provisoirement leur lutte pour l’observer11.

Durée de l'événement : 1 Jours 00 heures 00 minutes
Début à :
Fin à :
Lieu de l'événement :
 

FORUM - Derniers messages

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 866 invités et aucun membre en ligne