Top Panel
samedi, 19 January 2019
- - - - - -

Beth Yeshoua

Assemblée Messianique

A+ R A-

Messianiques Francophones Unis

Ecole des Papillons (09/2019)

Suivez-nous sur Youtube

KKL-TouBishvat - Offrez des arbres en Israël !

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Toubishvat

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Tisha Beav

Le mois hébreu « Av », est le nom du 5ème mois de l’année babylonienne et de l’année juive. Le jeûne de Tisha Beav commence le samedi au soir et se clôture le dimanche soir. Ce jeûne, le neuvième jour du mois d’av (hébreu : תשעה באב tisha bè'av), correspond selon la tradition au « jeûne du cinquième mois » évoqué dans le Livre de Zacharie et est l'un des quatre jeûnes institués par les prophètes pour commémorer la chute du Temple. Ce jeûne reflète la souffrance amère d'un peuple méprisé dont on a renversé jusque dans ses plus profondes entrailles identitaires : le temple.

Le peuple juif n'a pas encore admis le sacrifice de l'Agneau de Dieu comme efficace pour le pardon des péchés. Le temple et les sacrifices sanglants d'animaux était ce qui restait encore du temps de Moïse pour implorer le pardon des péchés. Comme aucune action humaine ni oeuvre ni prière ne pouvait jamais effacer le poids du péché, comme Dieu ne change pas et sa Parole demeure, seul était efficace pour pardonner les péchés, le sang versé dans le Temple de Jérusalem comme le disait Moïse. L'absence de temple rend le pardon des péchés par les mitsvots, caduque et inefficace. Afin de révéler le vrai salut par son Fils, c'est donc souverainement que l'Eternel Adonaï a du, pour le salut des nations, retirer à son peuple ce qu'Il avait de plus cher : le Temple. Aujourd'hui, ce peuple attend la délivrance du Messie promis. Ce Messie est Dieu en personne selon la prophétie du prophète Zacharie "14:5 Vous fuirez alors dans la vallée de mes montagnes, car la vallée des montagnes s'étendra jusqu'à Atzel; vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre, au temps d'Ozias, roi de Juda. et l'Éternel, mon Dieu, viendra, et tous ses saints avec lui." 

 

Le jeûne est donc une occasion pour le peuple d'implorer une fois de plus la Miséricorde divine. Malheureusement comme c'est souvent le cas, y compris pour les non juifs, le zèle du premier amour s'éteint, l'amour du prochain disparaît, l'incrédulité endurcit le coeur,  l'habitude "religieuse" s'installe et on perd "l'esprit".

« 2  On avait envoyé de Béthel Scharetser et Réguem-Mélec avec ses gens pour implorer l’Eternel, 3  et pour dire aux sacrificateurs de la maison de l’Eternel des armées et aux prophètes : faut-il que je pleure au cinquième mois et que je fasse abstinence, comme je l’ai fait tant d’années? 4  La parole de l’Eternel des armées me fut adressée, en ces mots:

5  Dis à tout le peuple du pays et aux sacrificateurs: quand vous avez jeûné et pleuré au cinquième et au septième mois, et cela depuis soixante-dix ans, est-ce pour moi que vous avez jeûné? 6  Et quand vous mangez et buvez, n’est-ce pas vous qui mangez et vous qui buvez? 7  Ne connaissez-vous pas les paroles qu’a proclamées l’Eternel par les premiers prophètes, lorsque Jérusalem était habitée et tranquille avec ses villes à l’entour, et que le midi et la plaine étaient habités? 8  La parole de l’Eternel fut adressée à Zacharie, en ces mots: 9  ainsi parlait l’Eternel des armées: rendez véritablement la justice, et ayez l’un pour l’autre de la bonté et de la miséricorde. 10  N’opprimez pas la veuve et l’orphelin, l’étranger et le pauvre, et ne méditez pas l’un contre l’autre le mal dans vos cœurs. 11  Mais ils refusèrent d’être attentifs, ils eurent l’épaule rebelle, et ils endurcirent leurs oreilles pour ne pas entendre. 12  Ils rendirent leur cœur dur comme le diamant, pour ne pas écouter la loi et les paroles que l’Eternel des armées leur adressait par son esprit, par les premiers prophètes. Ainsi l’Eternel des armées s’enflamma d’une grande colère. (Zechariah 7 :2-12)

Aujourd’hui, le jeûne de Tisha Beav commémore une série de calamités nationales ayant frappé le peuple juif, en particulier la destruction du premier et aussi du second Temple de Jérusalem. En 589 avant JC, le roi Sédécias de Judée adhère à la coalition inspirée par le Pharaon Hophra et refuse de payer le tribut à Nebuchadnetsar, roi de Chaldée. La guerre fut déclarée ; une année plus tard les troupes chaldéennes commencèrent le siège de Jérusalem.

En -586, le 10 Tevet, Jérusalem est envahie par les Chaldéens, et le 9 Av le Temple est détruit et livré aux flammes et au pillage. C'est la déchéance de la dynastie du roi David, au pouvoir depuis quatre siècles, et la fin du Royaume de Judée. Les Juifs sont déportés en Babylonie. C’est la première déportation.

A partir de cette date, la Judée ne retrouvera plus jamais sa souveraineté totale. Lorsque le pays est restauré et le Temple reconstruit, la région est soumise aux puissances du monde qui se succèdent : Babyloniens, Perses, Grecs, Romains. Le Général Romain Titus détruit le second Temple en cette même date du 9 Av, en l'an 68 de l'ère courante, c’est-à-dire en 3338 après Adam, (année juive) qui débute le deuxième exil, long de près de deux mille ans.

Leviticus 9 av restera toujours pour le peuple juif, une date anniversaire au cours de laquelle plusieurs évènements graves se sont produits :

- Leviticus 9 Av 5050 après Adam soit en 1290 après J.C., le roi Edouard 1er d’Angleterre signe le décret d’expulsion des juifs d’Angleterre

- Leviticus 10 Av 5066 après Adam soit Leviticus 22 juillet 1306, le roi Philippe le Bel signe l’expulsion des juifs de France

- Leviticus 9 Av 5252 après Adam, c’est la date d’application du décret d’expulsion des juifs d’Espagne

- Les déportations de masse des juifs parqués dans le ghetto de Varsovie vers le camp d’extermination de Treblinka ont commencé un 9 Av

- Leviticus 18 juillet 1994 eut lieu l’attentat contre le bâtiment de « l’associacion Mutua Israelita Argentina ». Il y eut 84 morts et 230 blessés : c’était dans le calendrier hébreu un 9 Av.

Le jeûne du 9 av dure, à l'instar, de yom kippour, plus de vingt-quatre heures et est soumis à des restrictions (utilisation de parfums, port de chaussures de cuir,  rapports conjugaux.

Le jeûne de yom kippour est considéré comme un « jeûne blanc », tandis que tisha beav comme un « jeûne noir », marqué par les coutumes de deuil, la frugalité du dernier repas avant le jeûne, la lecture du Livre des Lamentations sur un ton éteint et la récitation de kinnot (élégies) à même le sol.

Le jeûne de Tisha Beav ne fait pas partie des fêtes ordonnées par l’Eternel dans le Livre du Lévitique au chapitre 23. Les rabbins disent que la venue du Mashiah se fera durant l’année « tachab » (5772) c’est-à-dire en 2012 ! Yeshoua nous a prévenus de ne pas l’attendre car Il viendra comme un voleur à l’heure où on ne s’y attendra pas et plusieurs « machiah » même viendront en son nom.

Avec le sacrifice de Yeshoua, depuis que nous avons été « lavés»  de tous nos péchés, notre conscience a été purifiée. Nous savons alors que nous sommes des enfants aimés de Dieu. Il nous comble de sa Grâce merveilleuse. Nous aurions voulu faire partager notre vécu au peuple juif mais un mensonge leur a été enseigné depuis 2000 ans selon lequel il leur est affirmé que Dieu n'a pas de fils. La Bible est pourtant claire : Dieu a un Fils!

Mais les enfants d'Israël imaginent qu'en récitant intellectuellement les bénédictions de Tisha Beav avec ferveur, dévotion et concentration, ils parviendront à toucher le coeur de Dieu pour mériter quoi que ce soit.
De leur bouche même ils déclarent alors que lorsqu'ils arrivent à la pratique, ils ne sentent pas cette merveilleuse sensation de reconnaissance et ils ne savent pas comment y remédier. Ils ajoutent que c'est la raison pour laquelle certaines personnes ne ressentent pas le deuil de Tisha Beav malgré toutes les coutumes et interdictions qu'ils observent. Contrairement à ce que dit le prophète Esaïe, ce n'est qu'avec un travail personnel sur soi qu'ils croient pouvoir transformer leur cœur.

La tradition dit que ces enseignements concernent de nombreux domaines de la vie. Ils accomplissent de nombreuses mitsvot et comportements car ils sont dans un entourage ou une situation particulière qui les « forcent » à agir ainsi. Ils précisent qu'il ne faut pas mépriser ces agissements, mais au contraire, les utiliser pour s'améliorer.

En conclusion, le peuple juif continue ainsi à observer le shabbat, la tsniout et à accomplir les mitsvot, afin de « mériter de voir prochainement la venue du messie ».

Les juifs messianiques qui croient que Yeshoua est le Messie peuvent s’ils le veulent, adopter ces rituels de Tisha Beav sans toutefois obliger ceux qui ne le font pas. Puisque Yeshoua nous a donné une nouvelle alliance dans son sang, ce jeûne pour réclamer un Temple et mériter l'approbation divine est devenu inutile. Ce n'est que par pure solidarité alors que l'on admet de jeûner avec tout Israël.

Ceux qui jeûnent sont comme ceux qui font des vœux : ils doivent non seulement s’y tenir mais ils sont doublement coupables si dans leurs rites, ils n’ont pas l’amour du prochain.

Le reproche fait par l’Eternel à Zacharie concerne précisément ceux qui veulent respecter à la lettre les lois : « rendez véritablement la justice, et ayez l’un pour l’autre de la bonté et de la miséricorde. 10  N’opprimez pas la veuve et l’orphelin, l’étranger et le pauvre, et ne méditez pas l’un contre l’autre le mal dans vos cœurs. »

Et quel reproche sévère Dieu donne-t-il à Zacharie à l’attention des chefs religieux : « quand vous avez jeûné et pleuré au cinquième et au septième mois, et cela depuis soixante-dix ans, est-ce pour moi que vous avez jeûné? 6  Et quand vous mangez et buvez, n’est-ce pas vous qui mangez et vous qui buvez? »

Nous savons que dans la liberté de l'esprit, tout est permis mais tout n'est pas utile. Ce qui est par contre primordial c'est l'amour de Dieu et du prochain. Que personne ne vous juge :

" 16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune, ou des shabbats: 17 c'était l'ombre des choses à venir, mais le corps est en Mashiah."

Yeshoua est le Messie d'Israël qui est venu une première fois et qui reviendra une seconde fois :

"Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont percé. ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né."(Zechariah 1210)

Qui est en ligne ?

Nous avons 385 invités et aucun membre en ligne