Top Panel
dimanche, 05 April 2020
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à
A+ R A-

Suivez-nous sur Youtube

La parasha messianique pour les nuls

Calendrier juif 5780

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Messianiques Francophones Unis

PESSAH

Pessah dans :
Jours
Heures
Minutes
Secondes

Lehem Hahaïm - Les paraboles dans la Bible

Personne à contacter: 0
Le Pain de Vie
La pensée messianique du jour

Les paraboles dans la Bible

Mardi 21 septembre 2010
Les paraboles dans la nouvelle alliance, nous les connaissons et nous nous en imprégnions à chaque fois que nous les lisons. Le Fils prodigue nous enseigne autant que la femme qui demande raison au juge inique ou encore les 5 vierges sages devant les 5 vierges folles qui attendent l'enlèvement de l'église.
Souvent les paraboles sont utilisées pour mieux imager notre conscience. Faisant partie d'une culture juive, il arrive que quelques unes d'entre elles ne nous sont pas toujours compréhensibles. Mais le but est clair : nous enseigner. Mais savons-nous en réalité pourquoi Yeshoua parlait par des paraboles et surtout pouvons-nous découvrir ce qui est caché dans le caractère même de la parabole, non du texte raconté « le fond » mais de la « forme » ? L’on sait au travers de ce que nous apporte l’enseignement de l’hébreu, combien « la forme » du texte hébraïque a son importance.
En ce qui concerne la parabole, Dieu utilise une forme pour faire passer un double message. 

De quelle forme et de quel double message s’agit-il ?


La parabole se dit Mashal מָשָׁל tout comme les mishali Shlomoh  « proverbes de Salomon »  מִשְׁלֵי, שְׁלֹמֹה
1 Proverbes de Salomon, fils de David, roi d’Israël, 2 Pour connaître la sagesse et l’instruction, pour comprendre les paroles de l’intelligence; 3  pour recevoir des leçons de bon sens, de justice, d’équité et de droiture; 4  pour donner aux simples du discernement, au jeune homme de la connaissance et de la réflexion. 5  Que le sage écoute, et il augmentera son savoir, et celui qui est intelligent acquerra de l’habileté, 6  Pour saisir le sens d’un proverbe ou d’une énigme, des paroles des sages et de leurs sentences. (Proverbe 1 :1-6)

D’une part on retrouve dans ce mot « mashal » le sens : proverbe, oracle, sentence, forme sentencieuse, chant, parabole, un dire proverbial, un aphorisme, similitude, parabole, poème, phrases de sagesse morale, maximes morales, sarcasme, discours moqueur.

D’autre part on retrouve dans la racine primaire Mashal beaucoup plus que le simple fait de raconter une histoire : l’hébreu indique un sens de supériorité dans une action mentale, dominer, présider, gouverner, gouverneur, intendant, pouvoir, domination, régner, autorité, puissance, dompter, dominateur, souverain, commander, avoir la domination, l’autorité.
On retrouve même dans la racine hébraïque le sens de « régner », « Allégoriser », « comparer », « Maître de »
Cette deuxième partie nous laisse entrevoir quelque chose de plus que simplement le fait de raconter une histoire : le Fils de Dieu veut montrer sa Souveraineté en tant que dominateur et commandeur, son Autorité, sa domination sur toute chose. C’est Lui qui décide qui doit comprendre la sentence et qui doit resté aveugle et sourd !

Le plan de Dieu pour son peuple : son aveuglement


Le Seigneur des seigneurs parle d’abord en paraboles et l’interprète ensuite à qui il veut afin de montrer au monde que c’est Lui le Souverain Maître. Sans Lui, il est impossible de comprendre. 
De Lui, il nous faut recevoir au préalable un Esprit de discernement et un Esprit de sagesse sans lequel nous ne pouvons pas comprendre sa pensée.
Dans les passages suivants on a l’habitude de rendre le peuple juif « coupable » d’aveuglement : et pourtant c’est Dieu qui dirige tout.

La parabole « marque » la différence entre ceux du peuple qui sont ses disciples et les autres. Et l’on sait pourtant que la nouvelle naissance du disciple vient d’une décision divine unilatérale !
« Il a aveuglé leurs yeux; et il a endurci leur cœur, de peur qu’ils ne voient des yeux, qu’ils ne comprennent du cœur, qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. » (Jean 12:40)

Le Seigneur ne veut pas que l'on puisse comprendre Sa Parole sans la Foi.
Même ses propres disciples n’avaient pas tous la Foi :

Marc 4:13  Il leur dit encore: Vous ne comprenez pas cette parabole? Comment donc comprendrez-vous toutes les paraboles?

L’apôtre Pierre s’interrogeait sur l’intérêt de prêcher en paraboles :
Luc 12:41  Pierre lui dit: Seigneur, est-ce à nous, ou à tous, que tu adresses cette parabole?

Un temps pour parler en parabole et un temps pour parler en clair


Un enseignement clair et précis n’est souvent destiné qu’aux disciples de Yeshoua qui croient en Lui.
« 25  Je vous ai dit ces choses en paraboles. L’heure vient où je ne vous parlerai plus en paraboles, mais où je vous parlerai ouvertement du Père.
26  En ce jour, vous demanderez en mon nom, et je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous; 27  car le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé, et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu. 28 Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde; maintenant je quitte le monde, et je vais au Père. 29  Ses disciples lui dirent: Voici, maintenant tu parles ouvertement, et tu n’emploies aucune parabole. 30  Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et que tu n’as pas besoin que personne t’interroge; c’est pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu. 31  Yeshoua leur répondit: Vous croyez maintenant. 32  Voici, l’heure vient, et elle est déjà venue, où vous serez dispersés chacun de son côté, et où vous me laisserez seul; mais je ne suis pas seul, car le Père est avec moi. 33  Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. (Jean 16 :25-33)

Une parabole doit nous pousser à la repentance


Elle nous montre que la colère de Dieu est contre toute impiété des hommes qui tiennent la vérité captive et que Dieu a prévu le sacrifice d’expiation pour le pardon des péchés

« Propose (mashal) une parabole (mashal) à la famille (Beith : maison) de rebelles (marah), et dis-leur: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Place, place la chaudière (siyr, siyrah), et verses-y de l’eau. » (Ezékiel 24:3)

La suite du passage est troublante :

4  Mets-y les morceaux, tous les bons morceaux, la cuisse, l’épaule; remplis-la des meilleurs os.
5  Choisis dans le troupeau, et entasse du bois sous la chaudière; fais bouillir à gros bouillons, et que les os qui sont dedans cuisent aussi.
6  C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Malheur à la ville sanguinaire, chaudière pleine de rouille, et dont la rouille ne se détache pas! Tires-en les morceaux les uns après les autres, sans recourir au sort.
7  Car le sang qu’elle a versé est au milieu d’elle; elle l’a mis sur le roc nu, elle ne l’a pas répandu sur la terre pour le couvrir de poussière.
8  Afin de montrer ma fureur, afin de me venger, j’ai répandu son sang sur le roc nu, pour qu’il ne fût pas couvert.
9  C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Malheur à la ville sanguinaire! Moi aussi je veux faire un grand bûcher.
10  Entasse le bois, allume le feu, cuis bien la chair, assaisonne-la, et que les os soient brûlés.
11  Puis mets la chaudière vide sur les charbons, afin qu’elle s’échauffe, que son airain devienne brûlant, que sa souillure se fonde au dedans, et que sa rouille se consume.
12  Les efforts sont inutiles, la rouille dont elle est pleine ne se détache pas; la rouille ne s’en ira que par le feu.
13  Le crime est dans ta souillure; parce que j’ai voulu te purifier et que tu n’es pas devenue pure, tu ne seras plus purifiée de ta souillure jusqu’à ce que j’aie assouvi sur toi ma fureur.
14  Moi, l’Eternel, j’ai parlé; cela arrivera, et je l’exécuterai; je ne reculerai pas, et je n’aurai ni pitié ni repentir. On te jugera selon ta conduite et selon tes actions, dit le Seigneur, l’Eternel.

Les eaux amères de Marah (Exode 15:23) qui ont provoqué le juste courroux de Dieu trouvent ici leur pendant puisque les rebelles dont parle Ezéchiel (racine primaire Marah מָּרָה) à son comble, se soulèvent, se révoltent, s’aigrissent, bravent, résistent, violent ; sont querelleurs, réfractaires, désobéissants, s’irritent. L’hébreu propose la forme de désobéissance (Qal) rebelle envers son père ou envers Dieu

La chaudière : siyr ou (fem.) siyrah Jérémie 52:18 סִּיר   ou סִּירה    ou  סּרה vient d’une racine primaire du sens de bouillir, pot, cendrier, chaudière, bassin, épines, hameçons
Cette chaudière est utilisée comme instrument de châtiment puisqu’elle a comme sens aussi les épines, le hameçon, le crochet, les ronces, les crocs.

Le proverbe (la parabole) doit nous pousser à adresser une prière


Le proverbe « Mashal » est aussi le nom d’une ville biblique 1 Chroniques 6:74 et qui signifie « instance ». Il s’agit  d’une ville du territoire d’Aser attribuée aux Lévites Guerschonites. On retrouve via la racine sha’al le fait d’interroger, de consulter, de questionner, de demander, de se rendre (à la demande), de s’informer, d’emprunter, de faire (une demande), d’adresser (une prière), de prêter, de prier, saluer. Et l’histoire de la parabole du juge inique montre l’instance dans la prière, non seulement dans l’histoire elle-même mais aussi dans l’hébreu de mashal
Shaal  שְׁאָל Ezdras 10:29 Scheal « qui demande » un des fils de Bani qui avait une épouse étrangère du temps d’Esdras.

« 1 Yeshoua leur adressa une parabole, pour montrer qu’il faut toujours prier, et ne point se relâcher. 2  Il dit: Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point Dieu et qui n’avait d’égard pour personne. 3  Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire: Fais-moi justice de ma partie adverse. 4  Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en lui-même: Quoique je ne craigne point Dieu et que je n’aie d’égard pour personne, 5  néanmoins, parce que cette veuve m’importune, je lui ferai justice, afin qu’elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête. 6  Le Seigneur ajouta: Entendez ce que dit le juge inique. 7  Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard? 8  Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre? » (Luc 18 :1-8)

Les buts des paraboles et des proverbes sont tout d’abord :


- De montrer la Souveraineté et l’Autorité du Fils de Dieu, Fils de David, Roi d’Israël
- De montrer que c’est Lui Yeshoua qui a soufflé sur le figuier (Marc 11 :13-21) pour le dessécher jusqu’aux temps de la restauration (Ezechiel 37)
- De montrer la supériorité du Fils de Dieu sur toute créature dans l’action mentale
- D’apprendre à ne pas être rebelles et ne pas irriter Dieu et encore moins à le mettre en colère
- De nous montrer que le Fils de Dieu a payé le prix du châtiment de notre rébellion si nous nous repentons
- De nous former dès lors à la persévérance, à prier avec « instance »

Et c’est seulement après avoir compris cela que les paraboles et les proverbes nous apprennent à :


- connaître la sagesse et l’instruction au travers du Ben David
- comprendre les paroles de l’intelligence par l’Esprit Saint et procurer l’habileté
- recevoir des leçons de bon sens, de justice, d’équité et de droiture
- donner aux simples du discernement, au jeune homme de la connaissance et de la réflexion
- augmenter le savoir du sage qui écoute
- saisir le sens d’un proverbe ou d’une énigme, des paroles des sages et de leurs sentences

Beth Yeshoua

FORUM - Derniers messages

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 263 invités et aucun membre en ligne