Top Panel
mercredi, 13 November 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à

WhatsHelp Chat Button

A+ R A-
  • Devarim - Deutéronome

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Fêtes, analogie de la foi, cours, initiation à l'hébreu

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Custom Facebook Display

«hakisseh harahamim» - Le Trône de la Grâce

Personne à contacter: 0

Dans le Psaume 89:3, l’Eternel s’adresse à celui qu’il nomme « fils de Dieu », son serviteur en l’affermissant, lui et sa postérité, «3 J’ai fait alliance avec mon élu; Voici ce que j’ai juré à David, mon serviteur: 4J’affermirai ta postérité pour toujours, et j’établirai ton trône à perpétuité. Pause. 5 Les cieux célèbrent tes merveilles, ô Eternel! Et ta fidélité dans l’assemblée des saints. 6 Car qui, dans le ciel, peut se comparer à l’Eternel? Qui est semblable à toi parmi les fils de Dieu?»

Celui qui peut se comparer à l’Eternel n’est autre que Dieu Lui-même : personne ne peut se comparer à Dieu si ce n’est Celui qui est sorti de Dieu et dont il affermira le trône «à perpétuité», c’est-à-dire sans fin, éternellement.
Hébreux 4:15-16 «15 Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. 16 Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.»

Le Trône de la Grâce duquel nous devons nous approcher possède quelques caractéristiques intéressantes lorsque nous le comparons à des trônes terrestres. Ce Trône de la Grâce est l’endroit où l’on va se présenter devant l’Eternel pour intercéder. 

Plusieurs passages démontrent que le Trône est assimilé à Dieu Lui- même. Au Ciel il y quelques objets qui sont similaires à ceux que l’on trouve sur la terre : des pierres précieuses, la musique, des trônes.

Matthieu 23:21 «celui qui jure par le temple jure par le temple et par celui qui l’habite; 22 et celui qui jure par le ciel jure par le trône de Dieu et par celui qui y est assis.»

Ézéchiel 1:25 «25 Et il se faisait un bruit qui partait du ciel étendu sur leurs têtes, lorsqu’ils s’arrêtaient et laissaient tomber leurs ailes. 26 Au-dessus du ciel qui était sur leurs têtes, il y avait quelque chose de semblable à une pierre de saphir, en forme de trône; et sur cette forme de trône apparaissait comme une gure d’homme placé dessus en haut.»

Dans l’histoire de Joseph en Egypte on voit prophétiquement la relation de subordination de du Messie par rapport au Roi, du ls par rapport à son père : Genèse 41:40 «Toi, tu seras sur ma maison, et tout mon peuple se dirigera d’après ton commandement; seulement quant au trône, je serai plus grand que toi.» Même Joseph en Egypte, celui qui représente le Messie, le Fils de Dieu venu pour délivrer son peuple, ne peut pas dire qu’il peut s’asseoir sur le Trône du Roi, du moins pas encore... Le Messie Yeshoua peut avoir tout le caractère de Dieu, il peut faire tous les prodiges qu’il veut, Il peut même avoir créé le monde et l’univers tout entier, il a même créé les anges, les esprits, Lui qui est Lui-même un Esprit, il est Lui-même, Fils de Dieu, Il est Lui-même Dieu Vivant en Personne, cela ne change pas l’évidence qu’Il est sorti du Père et qu’il n’est donc pas le Père. Il était, Il est et Il restera toujours soumis à son Père, avant, pendant, après et pour toute l’Eternité : nous sommes en présence d’un Dieu unique (d’une unité composée Adonaï Echad». Le Fils éternel Après que le péché soit rentré dans toute l’humanité, l’Eternel ayant tant aimé le monde décide d’envoyer son Fils, sa «Parole» vivante, incarnée pour sauver le genre humain de la condamnation éternelle. Un seul chemin mène au salut. Il n’y en n’a pas deux ou trois ou une in nité. Non il n’y en n’a qu’un seul ; le sacri ce sanglant d’un agneau sur l’autel des sacri ces pour l’expiation des péchés : son propre Fils Yeshoua, «sorti» du Père, Agneau de Dieu.

Lire la suite

 

FORUM - Derniers messages

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 491 invités et aucun membre en ligne