Top Panel
dimanche, 17 November 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à

WhatsHelp Chat Button

A+ R A-
  • Bereshit - A un commencement

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Téléchargez nos documents PDF (optimisé pour Chrome)

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • Notre chaîne multimédia

    Toutes nos vidéos par catégorie

  • Comptoir d'église

    Nos livres et nos produits d'Israël (en construction)

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Custom Facebook Display

Les ingénieurs de la Nasa d'accord avec la Bible

Personne à contacter: 0

La Bible nous raconte des événements qui se sont réellement déroulés il y a des siècles et déjà même des millénaires. Pendant longtemps les croyants lisant leur livre de chevet préféré, la Bible, ont eu du mal à comprendre comment certains événements bibliques se sont réellement déroulés. On pense au peuple hébreu passant dans la mer rouge, on pense aux miracles, aux prodiges incompréhensibles à l'esprit humain. Plus loin encore, nombreux sont les croyants qui refusent encore d'admettre que le monde a été réellement créé en 6 jours. Le site "bibleetnombres.online.fr" apporte beaucoup d'éclaircissements sur toutes ces questions scientifiques restées longtemps sans réponse. L'une d'entre elles est ce manque de 24 heures manquantes dans les années de rotation de la terre.

extrait de  http://www.bibleetnombres.online.fr/1jmanque.htm

Dans le Maryland aux Etats Unis, dans le cadre d'une étude faite en sous-traitance pour la NASA, des recherches furent faites à l'aide d'ordinateurs surpuissants pour identifier les trajectoires de tous les objets célestes connus (planètes, météores, comètes...) dans le cosmos afin d'éviter tout risque de collision avec un engin spatial expédié à partir de notre planète (astronef, satellite, laboratoire, sonde...). Des calculs furent donc effectués à la fois en amont et en aval de notre époque contemporaine pour analyser les données et établir un calendrier des risques et des points critiques.

A un moment donné, la batterie d'ordinateurs interrompit son travail d'analyses et afficha un diagnostic d'erreur de données : 24 heures, l'équivalent donc d'un jour complet, manquaient dans le calendrier et les données temporelles qui servaient de support aux recherches ! Une équipe de maintenance fut requise pour effectuer des calculs tests et vérifier le bon fonctionnement des ordinateurs. Tout était absolument normal et aucun " bug" n'était apparemment à déplorer. 

S'ajoutant à la perplexité des chercheurs, la remarque d'un technicien, un chrétien, déclencha un fou rire généralisé. Celui-ci déclara en effet qu'il se souvenait qu'au catéchisme pendant son enfance on lui avait enseigné qu'un jour le soleil s'était arrêté dans le ciel ! Loin de douter de ses affirmations, il revint le lendemain en brandissant une Bible dont il lut un passage de l'Ancien Testament relatant le combat et la victoire qui fût donnée au peuple d'Israël contre ses ennemis. En effet les gens de Gabaon envoyèrent dire à Josué, au camp de Guilgal : 

" [...] N'abandonne pas tes serviteurs, monte vers nous en hâte, délivre-nous, donne-nous du secours ; car tous les rois des Amoréens, qui habitent la montagne, se sont réunis contre nous ". (Jos 10/6)

" [...] Alors Josué parla à l'Eternel, le jour où l'Eternel livra les Amoréens aux enfants d'Israël, et il dit en présence d'Israël : Soleil, arrête-toi sur Gabaon, Et toi, lune, sur la vallée d'Ajalon ! Et le soleil s'arrêta, et la lune suspendit sa course, Jusqu'à ce que la nation ait tiré vengeance de ses ennemis. Cela n'est-il pas écrit dans le livre du Juste ? Le soleil s'arrêta au milieu du ciel, Et ne se hâta point de se coucher, presque tout un jour. Il n'y a point eu de jour comme celui-là, ni avant ni après, où l'Eternel ait écouté la voix d'un homme ; car l'Eternel combattait pour Israël ". (Jos 10/12-14)

Des modifications furent donc apportées au programme de gestion des données chronologiques qui avaient été " logiquement " enregistrées précédemment car la date et l'époque où la bataille avait eu lieu était historiquement connue.

La batterie d'ordinateurs fut remise en marche pour finalement échouer sur un diagnostic d'erreur du même type mais avec une réduction notable de la marge calendaire. Sur les 24 heures, 40 minutes manquaient encore à l'appel! Un retour aux Ecritures confirmait qu'il s'agissait de " presque tout un jour " et non 24 heures complètes. 
L'équipe de maintenance fut rappelée pour procéder au même type de tests et aboutir au même diagnostic de non défaillance programme ou machine ! Et " notre " technicien chrétien déclencha l'hilarité en affirmant avec la même assurance qu'il se souvenait aussi, que dans un autre passage de sa Bible, il était question du soleil qui avait... reculé !
 
Le lendemain il apporta donc sa Bible et en cita les versets suivants rapportés dans le deuxième livre des Rois et répété dans celui d'Esaïe concernant le roi Ezéchias, malade et le prophète Esaïe : 

" [...] Ezéchias avait dit à Esaïe : A quel signe connaîtrai-je que l'Eternel me guérira, et que je monterai le troisième jour à la maison de l'Eternel ? Et Esaïe dit : Voici, de la part de l'Eternel, le signe auquel tu connaîtras que l'Eternel accomplira la parole qu'il a prononcée : L'ombre avancera-t-elle de dix degrés, ou reculera-t-elle de dix degrés ? Ezéchias répondit : C'est peu de chose que l'ombre avance de dix degrés ; mais plutôt qu'elle recule de dix degrés. Alors Esaïe, le prophète, invoqua l'Eternel, qui fit reculer l'ombre de dix degrés sur les degrés d'Achaz, où elle était descendue ". (2 Rois 20/8-11) 

et

" [...] Je ferai reculer de dix degrés en arrière avec le soleil l'ombre des degrés qui est descendue sur les degrés d'Achaz. Et le soleil recula de dix degrés sur les degrés où il était descendu ". (Isa 38/8)

L'époque du règne du roi Ezéchias étant parfaitement connue, de nouvelles données de programmation furent réinjectées et... tout rentra dans l'ordre. Les quarante minutes manquantes avaient été " absorbées " et il fallait admettre qu'il manquait 24 heures dans l'histoire de l'humanité ! Les 40 minutes correspondent aux 10 degrés dont parle Esaïe car les 360 degrés de course solaire équivalent à une journée de 24 heures, c'est à dire 24 x 60 minutes = 1440 minutes et :

[1440 : 360] x 10 = 40 minutes

Tous les programmes de la NASA tiennent compte à présent de ce jour qui manque dans notre passé...

FORUM - Derniers messages

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 694 invités et un membre en ligne