BETH YESHOUA

Assemblée Messianique de Belgique

samedi, 02 Aoû 2014
  • default style
  • blue style
  • green style
  • red style
  • orange style
Imprimer

Lehem Hahaim - Les cinq doigts de la main de Dieu

Écrit par Super Utilisateur on 11 avril 2011. Posted in Pensées messianiques pour notre temps-Lehem HaHaïm

La pensée messianique pour aujourd'hui

Le Pain de Vie

Les cinq doigts de la main de Dieu

Quand nous prêtons un regard très attentif aux cinq doigts de la main, on se rend compte qu'ils correspondent typologiquement aux cinq "ministères" annoncés dans la nouvelle alliance.  

La Bible accorde beaucoup d'importance aux paraboles et aux analogies entre le monde spirituel et le monde physique créé par Dieu. On se souvient que les "cinq ministères" dans l'assemblée équivalent aux cinq doigts de la main. Le Seigneur nous invite d'ailleurs à nous inspirer de la nature pour notre édification. En tant qu'analogie de la Foi, la main a ceci de particulier qu'elle se retrouve souvent comme signe de la présence du Messie, par exemple dans les débuts de certains noms (la lettre Yod au début des mots est connue pour indiquer la Présence et l'action du "bras" de l'Eternel). Dans la nature on retrouve aussi la distinction entre les cinq règnes (végétaux, animaux, humains, angélique et Royaume de Dieu). Nous nous attardons quelques instants à l'image de ces cinq ministères dans la Kehila.

"8 C'est pourquoi il est dit : Etant monté en haut, il a emmené des captifs, et il a fait des dons aux hommes. 9 Or, que signifie : Il est monté, sinon qu'il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre ? 10 Celui qui est descendu, c'est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses. 11 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, 12 pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère et de l'édification du corps du Messie, 13 jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, 14 afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, 15 mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, le Messie. 16 C'est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s'édifie lui-même dans la charité." (Ephésiens 4:8-16)

Le pouce

Un apôtre est comme le pouce : il est différent des autres doigts, il peut agir avec plus de liberté de mouvement, il peut même toucher les quatre autres doigts avec une grande aisance. La préhension (du latin prehensio) est la faculté ou l'action de saisir des objets, des proies ou autre avec la main. C'est une caractéristique de l'Homme que les mains offrent un bien plus large panel de positions et de pressions. Le pouce, notamment chez l'Homme, est le doigt de la main qui permet la préhension : il est opposé aux autres doigts, ce qui transforme la main en pince, en support ou en griffe mobile, par exemple. On dit que la main est « préhensile. »
Un apôtre est une personne qui est non seulement pionnière dans une oeuvre, dans un pays, dans une région du monde pour commencer l'évangélisation là où il n'y a que ténèbres mais elle est AUSSI là pour y installer des kehilot (églises en hébreu). Il doit avoir toutes les compétences, tous les dons, il doit avoir le don de prophétie (l'index), d'évangélisation (le majeur), il doit avoir l'amour pour prendre soin des âmes (l'annulaire) et il doit pouvoir aussi former des pasteurs en les enseignant (l'auriculaire). Comme le pouce peut atteindre tous les autres doigts de la main, il peut toucher à tout car il crée une oeuvre, une mission. Un bâtisseur doit tout connaître, tout savoir et doit défendre sa construction contre les assauts de l'ennemi.
Paul Ghennassia était par exemple l'un des derniers apôtres que je connaisse. Il a débroussaillé le terrain européen puis a fondé un mouvement messianique pour les juifs d'Europe francophone. Il voyageait, il prophétisait, il parlait en langues, il s'occupait des âmes et priait pour elles, il enseignait les futurs talmidim (étudiants) et il poussait l'assemblée au développement par des cours d'études bibliques.
Là il s'agit réellement d'un apôtre. Il ne se faisait pas appeller par un titre quelconque mais on le sait, c'est comme ça.
A partir du moment où un homme se fait appeller apôtre par lui-même ou par quelqu'un d'autre, il y a séduction.
Ces hommes qui se font appeller apôtres par des femmes sont séduits. Il n'y a pas à chercher midi à quatorze heures.

L'index

C'est le prophète, il est plus petit que le majeur et a moins d'aisance dans ses mouvements que le pouce mais il est en général plus vigoureux. Il montre le chemin de la révélation de Dieu. L'index est un doigt qui sert à indiquer le chemin. Il est même le prolongement du bras. Le prophète parle au nom de Dieu Lui-même. Quand il prophétise, c'est Dieu qui parle en Personne. Quand il ne reçoit pas de révélation, il est lié à la masse du poing fermé et le tout forme un ensemble uni et fort avec les autres membres. Il ne porte alors aucune gloire. Par sa seule présence, il ne sert qu'à compléter, renforcer la force de toute la main prête à combattre l'ennemi.

Le majeur ou médius

C'est le doigt le plus grand. Il est plus grand que les autres non pour lui-même mais pour que beaucoup de monde puisse le voir et l'écouter. Jimmy Swaggaert, Reinardt Bonke, etc., annoncent l'évangile à des dizaines de millions et sont les derniers évangélistes des derniers temps. Ils ne fondent pas d'assemblée, il n'ont pas l'amour des âmes comme un berger qui soigne et s'occupe de ses brebis, ils n'enseignent pas la Bible. Il ne font qu'annoncer le Salut. Le majeur ressemble à la croix de Golgotha lorsqu'on tient la main verticale. Comme pour l'apôtre, d'autres pasteurs doivent prendre la relève après eux. Ils n'ont pas reçu la fonction d'enseigner la sanctification et la consécration. Ce n'est pas leur rôle. Souvent même certains d'entre eux sont attaqués par le diable et il ne leur a pas été donné d'être un exemple pour les brebis d'une assemblée comme les couples pastoraux.

L'annulaire qui porte l'alliance

Le pasteur (l'annulaire) est plus petit que l'évangéliste (le majeur). Il est moins visible, moins "glorieux" et moins bruyant que l'évangéliste, et il prend soin des âmes en profondeur, il garde l'alliance de Dieu, il est là pour "garder l'église au milieu du village". Prophétiquement un pasteur doit toujours être accompagné de sa femme qui peut le reprendre ou lui faire des reproches s'il y a lieu. C'est l'anneau de l'alliance, le signe du mariage. Pour annoncer au peuple de Dieu l'alliance que Dieu veut faire avec son peuple de rachetés, il est préférable d'être marié. Ensemble avec le prophète, ils entourent de part et d'autre l'évangéliste pour affermir le Corps. Il ressemble au prophète, il a la même hauteur, la même importance que celui-ci mais il n'indique pas le chemin révélé. C'est l'index qui indique le chemin et la révélation de Dieu. L'annulaire a le moins de flexibilité pour se mouvoir comme les autres doigts. S'il veut se mouvoir, il entraîne avec lui le prophète et l'évangéliste.

L'auriculaire

Le docteur, l'enseignant, le scribe sont les "fonctions subalternes" des 5 ministères. Ce doigt est plus petit que tous les autres. Il est à l'extrémité de la main et c'est lui qui reçoit parfois les coups, il supporte tout le poids de la main lorsque celle-ci se repose. L'annulaire est petit et amovible. IL permet plus de mouvement à toute la main.
Alors que l'index, le médium et l'annulaire sont unis à la base par la même ligne de force, l'auriculaire a sa ligne de base beaucoup plus basse, beaucoup plus proche de la racine de la main. Par rapport aux trois autres ministères, l'enseignant est plus proche du coeur de la main. 

YAD

Yad en hébreu est la main et provient de la plus petite lettre de l'alphabet le Yod, signe de la présence de Dieu, du Fils et de l'action de l'Esprit Saint
Les doigts ne contiennent pas de muscle. Ils sont reliés par des tendons à des muscles extenseurs et fléchisseurs situés dans l'avant-bras. Seul l'Esprit Saint agit sur les cinq ministères. Aucune force humaine personnelle (muscles) ne peut avoir d'action dans le corps du Messie. Yad la main de Dieu est le bras de l'Eternel, le Fils de Dieu, le Messie.
Toute la force des cinq ministères est dans l'union des cinq doigts.

En ce qui concerne le pouce, l'apôtre est détaché du groupe des autres ministères. Il peut délivrer les captifs et renverser la puissance des ténèbres mais ce n'est pas sa fonction première. Ce rôle de combat est surtout donné par l'union entre le prophète, l'évangéliste, le pasteur et l'enseignant.

Le bras de l'Eternel, la MAIN, tenue verticalement, les trois doigts centraux, index, majeur et pasteur forment la partie verticale de la croix tandis que le pouce et l'auriculaire forment la partie horizontale de la croix.
 
Quelle belle analogie du corps humain création de Dieu et du Corps de la Kehila.

En hébreu, une grande importance et de nombreuses significations sont données à la main. Deux mots sont utilisés pour la main : 

Zeroua : signifie bras, main, épaule, fort, force, violence, aide, appui, troupes et vient de la racine zara semer, semeur, ensemencer, semence, porter, jeter, planter, mettre, avoir des enfants, descendants, inculte, disperser.

Yad : dont la signification est multiple : main (de l'homme), force, pouvoir (fig.), côté (d'une terre), partie, portion (métaph.) (fig.), (divers sens spéciaux ou techniques), enseigne, monument, part, fraction, partage, temps, répétition, essieu, axe de roue ....
 
A ce mot sont associés d'autres mots main, animal, homme, pouvoir, autorité, disposition, redemander, remettre, fois, celui, le long, intermédiaire, ...

La Présence du Messie 

La Présence du Messie est souvent caractérisée par la "droite", la "main droite", "le côté droit", la droite (comme direction), sud, midi (la direction de la main droite si l'on est face à l'Est).
La fonction de la main et de ses cinq doigts est plus importante que ces seuls cinq ministères de la Kehila. Le "bras de l'Eternel" porte de la semence dans les coeurs, Il plante la Vie dans la bonne terre, Il enseigne, Il est l'Autorité parfaite, Il est l'intermédiaire en Dieu et les hommes.

La diaspora

Curieusement c'est aussi Lui qui disperse son peuple dans un but précis : celui du salut des nations. La racine Zara produit aussi des mots comme "disperser".

Le combat

La main et les doigts ont d'ailleurs deux fonctions guerrières dans le combat spirituel puisque la Bible dit dans 2 Samuel 22:35 "Il exerce mes mains au combat, et mes bras tendent l'arc d'airain."

David écrit "De David. Béni soit l'Eternel, mon rocher, Qui exerce mes mains au combat, Mes doigts à la bataille". (Psaume 144:1).

Lorsque nous combattons spirituellement dans la prière en pointant notre ennemi avec notre index (prolongement de notre bras), lorsque nous intercédons et attaquons toute la puissance des ténèbres ou que nous imposons les mains aux malades afin qu'ils soient guéris, c'est Dieu en personne qui utilise nos mains et c'est Lui qui guérit au travers de nos mains, de nos doigts en chassant le malin et son action. Comme dit plus haut, en tant qu'analogie de la Foi, la main a ceci de particulier qu'elle se retrouve comme signe de la présence du Messie dans les débuts de certains noms (la lettre Yod au début des mots est connue pour indiquer la Présence et l'action du "bras" de l'Eternel.

Les cinq règnes

Dans la nature, les cinq règnes nous enseignent quelle Puissance nous avons reçu de Die uà notre conversion.

Lorsqu'on tient la main en face de nous on remarque que l'auriculaire représente le monde végétal. Au dessus de lui se trouve l'annulaire qui correspond au monde animal et qui, étant au-dessus, "domine" le monde végétal. Au-dessu du monde animal se trouve le monde humain symbolisé par le majeur. Au dessus de lui l'index qui représente le monde spirituel des anges et au-dessu encore le pouce qui représente Dieu qui domine le monde angélique qui domine le monde humain qui domine le monde animal qui domine le monde végétal. Chacun domine celui qui est dessous.

A la conversion et à la nouvelle naissance lorsque nous avons été à nouveau connectés à Dieu, nous sommes reliés à Dieu qui nous saisis. Le pouce (Dieu) est directement en contact avec le règne humain, le majeur. Dès ce moment, c'est nous qui avec Dieu, nous dominons le monde spirituel, humain, animal et végétal. Et c'est sans l'ombre d'un doute que le monde spirituel nous est soumis. Les anges, les démons, les esprits sont obligés de nous écouter et de se soumettre à notre volonté "au Nom de Yeshoua" car c'est une LOI immuable que la connexion entre le pouce et le majeur se fait via Yeshoua.

Remarquez une chose : le majeur qui représente le monde humain ne peut de lui-même toucher le pouce. Faites l'essai : essayez de toucher le pouce avec votre majeur. Vous n'y arriverez pas.

Sa constitution ne le lui permet pas. C'est au pouce à se courber "vers" le médius. Il est impossible aux hommes de venir à Dieu si ce n'est pas Dieu Lui-même qui vient vers sa création."Ton Dieu ordonne que tu sois puissant ; affermis, ô Dieu, ce que tu as fait pour nous ! " (Psaumes 68 : 28).

Gloire à Dieu !

Beth Yeshoua

 

Connexion

Agenda mensuel

August 2014
S M T W T F S
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

GTranslate

French Arabic Dutch English German Hebrew Italian Polish Portuguese Russian Spanish Yiddish

Beth Yeshoua MOBILE sur votre Smartphone !

Faites un don ou une offrande

Code Xiti by Xixcel

Qui est en ligne ?

Nous avons 39 invités et aucun membre en ligne

Facebook Beth Yeshoua

Facebook Beth Yeshoua Channel